Skip directly to content

Ce que la stratégie signifie pour les clients et les visiteurs

Photo of a Bartender pouring a glass of Beer.
Secteur de l’accueil plus dynamique

Le Manitoba se donne une image audacieuse et progressiste grâce à de nouvelles attractions telles que le Musée canadien pour les droits de la personne et le Centre international de conservation des ours polaires. Ces éléments devraient attirer un plus grand nombre de visiteurs internationaux et notre province pourra les accueillir avec des options de divertissement dynamiques qui reflètent notre statut de destination de catégorie mondiale et de lieu où il fait bon vivre, travailler et s’amuser.

Notre stratégie visant l’industrie de l’accueil veillera également à ce que les Manitobains et les visiteurs puissent apprécier ces nouvelles possibilités dans un environnement sécuritaire. L’objectif visé est l’accroissement de notre attrait pour le tourisme et la croissance économique, tout en favorisant l’amélioration de la qualité de vie de tous les Manitobains.

 

Mesures incitatives accrues pour les microbrasseries, les entreprises vinicoles et les microdistilleries

Y a-t-il un meilleur moyen de porter un toast à notre province qu’avec des bières, des vins et des spiritueux fabriqués au Manitoba? Les consommateurs du monde entier recherchent des produits inhabituels à saveur locale et les récentes modifications apportées à la législation manitobaine accroîtront la viabilité de la production locale de ces boissons.

  • Les microbrasseries pourront vendre leurs produits sur place et par le biais d’autres détaillants tels que les magasins d’alcools de la Société des alcools. Cela signifie que les consommateurs pourront apprécier les produits de leurs microbrasseries préférées à la maison et dans les soirées sociales, en plus des locaux de la microbrasserie.
  • Une autre option pour les producteurs locaux de boissons alcoolisées sera l’établissement de centres destinés au public, notamment la possibilité d’exploiter un tel centre dans un immeuble indépendant. Les entreprises pourront avoir recours à la publicité extérieure pour attirer l’attention sur les nouveaux centres et les promotions spéciales.
  • Les produits fabriqués au Manitoba profiteront également d’autres mesures incitatives, telles que la réduction des majorations des prix des producteurs et une aide promotionnelle.

 

Restaurants où l’on peut apporter son vin

Imaginez que vous pouvez apprécier pratiquement n’importe quelle bouteille de vin lorsque vous mangez à votre bistrot préféré. Il suffira d’acheter le vin au détaillant de votre choix, de l’apporter au restaurant et de vous le faire servir avec votre repas en contrepartie d’un droit de bouchon.

Voilà l’idée derrière le nouveau programme qui est offert aux restaurants visés par une licence et entre en vigueur le 1er novembre 2011. Le programme volontaire permet aux gens d’apporter leur propre bouteille de vin commercial à consommer avec un repas dans la salle à manger d’un établissement visé par une licence. Pour assurer un service responsable, seul le personnel de l’établissement est autorisé à ouvrir une bouteille de vin. L’établissement peut facturer un droit de bouchon pour le service.

À l’heure actuelle, cinq autres provinces offrent une telle option, soit l’Alberta, l’Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick.

 

Souplesse accrue pour les événements exceptionnels

Certaines possibilités uniques en matière d’accueil, telles que les microbrasseries, profiteront également de l’assouplissement de la réglementation des alcools. Par exemple, la Société des alcools est désormais autorisée à approuver des exemptions au règlement selon lequel le revenu provenant de la vente de boissons alcoolisées dans certains types d’établissements ne peut dépasser 60 % des ventes totales. Une telle souplesse répondra aux besoins des établissements qui vendent des marques de bière, de vin et de spiritueux de première qualité.

 

Prolongation des heures d’ouverture et conditions équitables pour tous

Le Manitoba adopte des règlements simples et équitables en uniformisant à 2 heures, sept jours par semaine (sauf le dimanche de Pâques) l’heure de fermeture des établissements visés par une licence et des événements visés par un permis exceptionnel. Cela signifie que les cabarets et les débits de boisson ne sont plus obligés de fermer leurs portes à minuit le dimanche soir et qu’il est possible de servir des boissons alcoolisées pendant une heure de plus lors des soirées sociales, des mariages et des activités de financement des organismes de bienfaisance.

L’heure de fermeture des vendeurs de bière au détail est fixée à 2 h 30.

Les municipalités conservent le droit d’adopter leurs propres règlements pour limiter les heures d’ouverture des établissements et des événements.

 

Proportion de nourriture et de boissons alcoolisées

La Société des alcools a modifié la proportion obligatoire de nourriture et de boissons alcoolisées pour des situations uniques dans l’industrie de l’accueil. Par exemple, le rapport entre le revenu provenant de la vente de nourriture et le revenu provenant de la vente de boissons alcoolisées pourrait être abaissé si un établissement visé par une licence vendait des produits alcoolisés à prix fort. Il est sensé de modifier le règlement dans une telle situation, car une bouteille de vin coûteux peut dépasser facilement la valeur de la nourriture vendue.